Récit : un déjeuner à la cantine du Val Flory

Lundi 16 mars 2015, Céline Sarfati (déléguée de parent PEEP) et moi même avons décidé d'aller sur place pour nous faire une idée de la cantine, à l'invitation de Mr Di Pietro, le proviseur principal du collège Louis Lumière.

Personne n'était prévenu de notre venue.

 Arrivée à 12h30 devant l'entrée de l'internat, une personne contrôle notre entrée dans l'enceinte et nous guide vers le réfectoire.

Peu de monde dans la queue, à l'entrée une personne (qui semble être le responsable de l'équipe de surveillants) enregistre sur un cahier les élèves qui ont oublié leur carte et les autres badgent pour récupérer un plateau.

Nous laissons notre nom sur le cahier.

Un incident se produit dans la salle de réfectoire, le responsable quitte l'accueil, personne ne le remplace.

Avant d'entrer dans le réfectoire, une fontaine pour se laver les mains est disponible mais elle ne fonctionne pas. Pas de savon pas de quoi se laver les mains. Les 2 toilettes sont plutôt propres.

fontaine

 

 

 

 

 

 

A l'entrée, pas de menu, pas d'information sur le repas. Un menu traîne sur une tablette, celui du 5 mars 2015.

Le responsable de l'accueil écartent 6 plateaux sales, avant d'en trouver un correct. Celui de Mme Sarfati est tout collant. Même chose pour les couverts qui ne sont pas très nets. Mon verre est ébréché.

Après avoir choisi notre entrée (2 choix seulement : betteraves rouges et une sorte de flan aux légumes), pas de soupe, nous passons devant le fromage, 2 sortes : camembert et une pâte cuite qui ne figure pas dans le menu, pas de yaourt.

Pour le dessert, quelques fruits : pomme, poire (une Morgane) et orange, ou grosse clémentine.

La panière à pain, qui se trouve à coté des fruits, est vide. Nous nous dirigeons vers les plats chauds.

Devant les plats chauds : poisson, viande, purée et haricots verts. Comme le menu n'est pas affiché, on ne connait pas la variété du poisson ni celle de la viande, il faut demander au serveur, ce sera bœuf Strogonoff et du poisson.

                                                                                        menu vide

Nous demandons du pain et une personne vient remplir la panière. Pain à volonté. Et si personne ne demande ?

Ne pas oublier de prendre une serviette dans le distributeur avant d'aller s'installer, après sur les tables, il n'y en a pas.

Nos plateaux remplis, nous partons à la recherche d'une place. L'incident de tout à l'heure a laissé des traces de vaisselles brisées et d'aliments sur le sol, qu'une surveillante est en train de nettoyer.

A certains endroits, sur les murs des traces d'aliments. murtache

Le cadre n'est pas désagréable, murs colorés, des petites salles en succession qui ne facilitent peut être pas la surveillance mais qui absorbe le bruit (plafond bas). Malgré tout, aujourd'hui, l'atmosphère est un peu électrique, les jeunes semblent assez excités. Peut-être à cause de l'incident de tout à l'heure. La surveillance est très discrète. Une jeune fille est rappelée à l'ordre pour un écart de langage.

La salade de betterave est bonne et le flan aux légumes est très moyen (surement des légumes en conserve).

La viande est bonne mais peu copieuse, un morceau trop dur restera dans l'assiette, les haricots verts sont corrects bien qu'un peu trop cuits.

La purée est plutôt bonne mais le poisson et sa sauce sont beaucoup trop salés et se révéleront lourds à digérer.

Les assiettes des entrées et du fromage sont décorées avec de la mâche que personne ne mange, dommage de mettre une salade de ce prix pour qu'elle reste sur le bord des assiettes.

Rien à dire sur la qualité du fromage : la part est peu copieuse, équivalent à 2 bouchées.

La poire est tellement dure qu'il est difficile de la couper et pas moyen de la peler avec un couteau à dent. Aucun goût et très dure.

La pomme esparfaite.

 Six collégiens étaient attablés à coté de nous, 5 d'entre eux n'ont pris qu'un plat (le plat chaud) et en majorité la viande. Ils n'aiment pas les crudités, trop de sauce. En 10 à 15 minutes, ils ont fini leur plateau et quitté la table. Je leur en fais la remarque pour savoir si c'est leur emploi du temps qui les presse. L'un d'eux répond : "vue la quantité, c'était vite mangé"

En sortant de table, nous avions encore faim et déjà soif (plat trop salé).

 Au point d'eau (pas très net), pas de carafe. Une carafe par table serait un plus et éviterait des déplacements superflues des élèves.

 Le débarrassage :

3 poubelles, l'une d'elle pleine à craquer, déborde et les abords sont très sales. Les assiettes sont trempées dans des bassines d'eau marronnasse, par un jeune employé, avant d'aller au lave-vaisselle, ose salit les mains en jetant assiette et couverts dans les bacs, ça éclabousse, le sol est sale.

 tridéchets  debarrasseverre   débarrassageeautrempage

Quand nous sommes sorties (par l'entrée), les service était terminé, des salades de fruits avaient soudain fait leur apparition dans les rayonnages. Les serveurs/cuisiniers étaient en train de manger, l'un d'eux avait une salade de fruit que les enfants nont pas eu pendant lheure où nous étions sur place.

 

Echangesavecdesélèvesinternesquiprennent3repasetungoûter :

 

 

 

« les plats sont soit trop fades, soit trop salés », « moins varié qu'avant » « plus de plat avec du porc » certainsinternesquin'enconsommentpasnontpasdechoix« viande »etseretrouvesouventàserabattresurlepoisson.Les étagères ne sont pas regarnies en yaourts.

 

Très souvent, les jeunes qui passent au 1er service ne mangent pas la même chose que les suivants

moins bien en 2ème service)

 

Lepetitdéjeuner :

« plus de jus de fruits avant il y avait du jus de fruit et il y avait le choix entre 2 jus.

pain à volonté et céréales le lundi matin seulement. Plus de viennoiserie les mercredis.

 

Legoûter : moins copieux qu'avant, un petit gâteau seulement ouunfruit, les jeunes doivent tenir jusqu'à 19h30 et le repas du midi a souvent été léger !!

Avant, le goûter était pris au self, les jeunes pouvaient boire un verre d'eau etsassoir. Maintenant le goûter est pris à la vie scolaire, distribution d'un petit gâteau : obligés d'aller dans les toilettes pour boire danssesmains.

Pourquoi ce changement  de lieu et d'organisation ?

 

Repasdusoir : le repas doit être fini en ½ heure (début à 19h30, il doit être fini à 20h) Avant les jeunes pouvaient prendre leur temps jusque 20h30.

Les jeunes ont le sentiment de finir les plats nonconsommés du repas de midi.

 

Lemercredi, les internes en 4ème mangent sur le site de Béranger, ils ont très peu de temps et peu à manger avant d'aller à l'association sportive.

 

Sur les menus distribués par Sodexo le 22 janvier 2015 à la Commission menu

Le lundi 16 mars le menu prévu était le suivant (enrouge ce qui était vraiment disponible quand nous sommes passés).

 

Hors d'oeuvres 

Plats protidiques

Fromages

Desserts BIO

Soupe de poireaux

Sauté de bœuf Strogonoff

Petit cotentin

Salade de fruits d'hiver

Terrine de légumes

Saumonette sauce oseille

Bleu

Poire

Coeurs de palmier en salade

Pépites de poisson gratinées

Gouda

Pomme

Potage de tomate

Garnitures

Camembert

kiwi

Betteraves vinaigrette

Haricots verts

Emmental

Clémentines

 

Purée de pomme de terre

 

 

 

 

 

Rédactrices :

 

Isabelle de la Clergerie (FCPE) Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. 06 75 01 14 88

Céline Sarfati (PEEP) 06 78 12 54 65